Qu’est-ce que l’implant basal ?

Un implant basal est un type d’implant dentaire en titane de forme et de taille particulière. L’implant basal est plus long que l’implant classique et il s’insère donc plus en profondeur dans l’os de la mâchoire, voire même dans d’autre os tels quel l’implant basal zygomatique qui s’insère dans l’os zygomatique (os des pommettes).

L’implantologie basale est une des solutions implantaires à employer dans les cas de manque d’os les plus sévères. Toutefois nous verrons aussi que d’autres techniques sont à envisager avant l’implantologie basale qui ne devrait être utilisée qu’en dernier recours et dans des cas bien précis.

Ce n’est qu’après avoir évalué les risques des différentes solutions possibles que le chirurgien choisira l’implantologie basale.

L’os cortical

L’adjectif basal (de base) sert à différencier l’implant dentaire basal de l’implant classique dans le sens où il s’insère en profondeur dans la base de l’os.

La base de l’os dans laquelle s’insère ce type d’implant en profondeur s’appelle l’os cortical. Un implant classique s’insère dans l’os alvéolaire qui se trouve plus en surface.

Implantologie basale : Différents types

Implant basal « cortical »

Le principe de l’implant basal repose sur son mode de rétention. Lorsqu’un implant traditionnel nécessite une ostéo intégration (cicatrisation de l’os) dans la partie spongieuse de l’os, l’implant basal lui vient se fixer comme une vis dans la partie dure et minérale de l’os. Cette partie de l’os ne s’ostéo-intègre pas. L’implant dentaire basal devra donc être mis en charge immédiatement afin que la prothèse agisse comme une liaison entre chaque implant basal Et puisse garantir la bonne répartition des forces masticatoires sur la totalité de la mâchoire.

L’implant basal est connu et pratiqué depuis de nombreuses années, son nom provient de la partie de l’os dans laquelle il est implanté, la partie basale, également appelée corticale osseuse. C’est la partie de l’os la plus minéralisée, la plus dure. A contrario, l’implant traditionnel est lui implanté dans la partie spongieuse de l’os qui nécessite une ostéo-intégration et donc un temps de traitement long.

2 types d’implant basal. Les disques implants (BOI implant) qui sont la première génération d’implants basaux, et l’implant basal de dernière génération BAx.

Implant zygomatique

Un implant basal Zygomatique est un type d’implant dentaire en titane de forme et de taille particulière. L’implant basal est plus long que l’implant classique et il s’insère donc plus en profondeur dans l’os de la mâchoire, voire même dans d’autre os tels quel l’implant basal zygomatique qui s’insère dans l’os zygomatique (os des pommettes).

L’implantologie basale est une des solutions implantaires à employer dans les cas de manque d’os les plus sévères. Toutefois nous verrons aussi que d’autres techniques sont à envisager avant l’implantologie basale qui ne devrait être utilisée qu’en dernier recours et dans des cas bien précis.

Ce n’est qu’après avoir évalué les risques des différentes solutions possibles que le chirurgien choisira le type d’implantologie basale.

  • Aucune greffe osseuse nécessaire : L’implant basal est placé dans la corticale qui ne souffre pas ou très peu d’atrophie
  • Implantation Immédiate : La mise en charge est obligatoirement immédiate
  • Taux de Réussite proche de 100% : Grâce à sa surface lisse, les cas de péri implantite (rejet) sont extrêmement rares sur ce type d’implant dentaire
  • Micro-invasif : Le forage de l’os est extrêmement fin et n’endommage pas le tissus osseux.

L’implantologie basale : Les choses à savoir !

Contrairement à ce que pensent certaines personnes, l’implantologie basale n’est pas destinée à permettre un traitement d’implantation en une seule étape avec prothèse dentaire fixe définitive immédiate. Une prothèse fixe immédiate est permise mais elle doit être provisoire.

Cette technique est parfois controversée, parfois présentée comme un traitement miracle ou comme l’avenir de l’implantologie.

Si vous pensez avoir besoin d’implantologie basale, cet article vous permet de faire la part des choses grâce à des explications et exemples visuels.

Pour qui est l’implantologie basale ?

L’implantologie basale est destinée aux personnes ayant très peu d’os au niveau de la mâchoire supérieure et qui en général ont besoin de reconstruire toute la mâchoire complète sur implants. Il est possible de poser un implant basal chez un patient dont il ne faut refaire qu’une partie de la mâchoire, mais en général cela s’applique plutôt à la mâchoire complète.

Épaisseur d’os

Lorsqu’un patient possède moins de 5 mm d’os l’implant basal est envisageable.

Entre 5 et 8 mm d’os, les implants courts seront préférables car ils sont à la fois moins invasifs, tout aussi solides et durables, sans pour autant nécessiter de greffe osseuse.

Entre 8 et 12 mm d’os, il sera plutôt recommandé d’avoir recours à une petite greffe osseuse ou sinus lift afin de pouvoir mettre des implants classiques ou des implants courts sans greffe.

À partir de 12 mm d’os, en général on pourra poser des implants conventionnels.

Evidemment, ces règles ne sont pas absolues. L’analyse complète de la situation dentaire et osseuse peut aboutir à d’autres recommandations si cela se justifie pour le bien-être du patient.

Les différents types en implantation basale

Implant basal « cortical »

L’implant basal simple est un implant long et droit.

Il est généralement utilisé à la place d’implants classiques alors même qu’il n’y a pas de manque osseux afin de permettre au patient de recevoir une couronne ou un bridge fixe directement après la pose de l’implant. Même avec l’implantologie basale, il faut attendre quelques mois de cicatrisation de la gencive pour faire une prothèse dentaire 100% adaptée donc une deuxième étape est nécessaire.

Cette option avec des dents fixes provisoires est beaucoup plus confortable que de porter un dentier amovible. Les dents provisoires sont remplacées par des dents définitives en métal-céramique ou Zircone-Céramique 4 à 6 mois après la première intervention. Cette période de cicatrisation permet de laisser les gencives se stabiliser après la chirurgie pour fabriquer une nouvelle dentition définitive parfaitement adaptée.

Implant zygomatique

L’implant basal zygomatique est un implant long et coudé destiné à être vissé dans l’os zygomatique (au niveau des pommettes). Il s’utilise donc uniquement à la mâchoire supérieure. Ce type d’implant est une alternative valable pour les personnes ayant le plancher sinusal très bas afin d’éviter des greffes d’os massives au niveau du sinus. Cela supprime le besoin de comblement osseux du sinus (élévation du sinus ou sinus lift).

A condition d’avoir un problème osseux important, cette technique est l’une de celles que nos chirurgiens recommandent . Cela permet d’éviter la greffe osseuse, ainsi que d’avoir directement des dents fixes mais provisoires sur les implants.

Cette option avec des dents fixes provisoires est beaucoup plus confortable que de porter un dentier amovible. Les dents provisoires sont remplacées par des dents définitives en métal-céramique ou Zircone-Céramique 4 à 6 mois après la première intervention. Cette période de cicatrisation permet de laisser les gencives se stabiliser après la chirurgie pour fabriquer une nouvelle dentition définitive parfaitement adaptée.

Avantage de l’implant basal

Eviter la greffe osseuse

Le grand avantage de l’implant basal est d’éviter une greffe osseuse lourde.

Certaines personnes souffrantes de sinusite chronique peuvent aussi bénéficier de cette technique afin de ne pas risquer de complication au niveau des sinus.

Parfois une greffe osseuse nécessite un prélèvement d’os autogène, c’est-à-dire : provenant d’un autre os du même patient. Ce type d’intervention comporte des risques supplémentaires associés à cette chirurgie supplémentaire. Celle-ci possède d’ailleurs aussi un coût généralement important.

Gain de temps

Ce second avantage est une conséquence du premier.

Lorsqu’un patient reçoit une greffe osseuse importante, il n’est pas possible de poser les implants lors de la même intervention. Il faut alors attendre minimum 6 mois la prise de la greffe avant de poser les implants. Ensuite la période d’ostéo-intégration des implants dure encore 6 mois supplémentaires avant de pouvoir poser les prothèses définitives. La durée totale est alors de plus de 12 mois.

Stabilité initiale forte

Le troisième avantage est la stabilité initiale de l’implant basal. Celui-ci étant tellement profond qu’il autorise très facilement la pose immédiate d’une prothèse fixe directement quelques jours après la chirurgie.

Prothèse fixe immédiate mais provisoire

Une prothèse fixe sur implant, posée immédiatement (quelques jours) après la chirurgie doit toujours être provisoire. Il ne faut pas poser de prothèse définitive directement car les gencives sont gonflées et elles vont dégonfler dans les semaines qui suivent.

En dégonflant, les gencives laissent un espace vide entre les dents et la gencive. Il faut donc attendre 4 à 6 mois après la chirurgie que les gencives dégonflent et se stabilisent pour faire une nouvelle empreinte dentaire qui sert à créer la prothèse dentaire définitive (couronne ou bridge).

Cela vaut tout aussi bien pour les implants classiques que pour l’implant basal, ainsi que pour les cas de pose d’implant directement après extraction, comme pour le cas où le patient a déjà attendu 3 mois après l’extraction pour poser ses implants.

Prix de l’implantologie basale ?

D’après mon expérience et les informations recueillis avant que mon père aille se faire soigner, Le traitement en implant basal cortical coûte entre 12 000 et 20 000 euros pour la bouche complète, le prix dépendant surtout du matériau définitif (Céramique ou Zircone).

L’implant basal zygomatique est au alentour des même prix.

La pose d’un implant basal nécessite des compétences spécifiques. Idéalement il doit être posé par un chirurgien maxillo-facial.

Ce travail se réalise en 1 ou 2 étapes de 7 jours (intervalle de 4-6 mois durant lequel le patient porte ses dents fixes provisoires avant de revenir pour les dents définitives)