Implant Basal: Prix, remboursements et risques

Implant Basal: Prix, remboursements et risques

Dans cet article, nous explorerons en détail L’implant Basal: Prix, remboursements et risques.

Chaque année en France, ce sont près de 400 000 implants qui sont posés. Néanmoins, le prix de la pose d’implants peut parfois s’avérer rédhibitoire. D’autant plus que les remboursements de la Sécurité sociale sont particulièrement faibles.

Seule une bonne mutuelle pourra vous assurer un remboursement satisfaisant ! 

Les implants dentaires basaux : une solution abordable pour retrouver le sourire

Les implants dentaires basaux sont une alternative intéressante aux implants dentaires traditionnels. Ils présentent de nombreux avantages, notamment en termes de coût. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les implants basaux et leur prix.

Qu’est-ce qu’un implant basal ?

L’implant basal : Tout savoir

Contrairement aux implants traditionnels qui sont placés dans l’os de la mâchoire, les implants basaux sont placés dans la partie basale de l’os. Cela qui permet une meilleure stabilité et une guérison plus rapide.

Définition types d’implantation dentaires :

  • Implant dentaire Ostéo-intégré : L’implant traditionnel lui se fixe dans la partie spongieuse de l’os (l’os alvéolaire). Il sera donc nécessaire d’avoir recours à une greffe osseuse lorsque la mâchoire est atteinte d’un manque d’os. Atrophie osseuse avec perte de masse.
     
  • Implant dentaire basal : Technique implantaire qui permet la réhabilitation dentaire fixe pour patients présentant des résorptions osseuses extrêmes. Sans recourir aux greffes osseuses. Dans le cas d’un édentement complet, le patient retrouve ses dents avec une mise en charge immédiate

Les avantages des implants basaux

Les implants basaux présentent de nombreux avantages par rapport aux implants dentaires traditionnels. Tout d’abord, la chirurgie est moins invasive donc moins douloureuse et la guérison est plus rapide.

En outre, les implants basaux sont souvent recommandés pour les patients qui ont une densité osseuse insuffisante pour les implants traditionnels. Pas de greffe osseuse en implant basal.

Enfin, les implants basaux sont souvent moins chers que les implants traditionnels, ce qui les rend plus accessibles aux patients ayant un budget limité.

Les taux de « succès » sont proche de 100 %, et des solutions sont rapidement trouvées en cas d’échec.

Combien coûtent les implants basaux ?

Le coût des implants basaux varie en fonction de plusieurs facteurs, tels que le nombre d’implants nécessaires, le type de matériau utilisé et le lieu de la clinique. En général, le prix des implants basaux est inférieur à celui des implants dentaires traditionnels.

De manière générale, en France, il vous faudra compter entre 1 500 € et 2 500 € pour la procédure complète pour une seule dent. Entre 350 € et 650 € pour des soins à l’étranger. 

La pose d’un implant dentaire est la plus coûteuse. Elle est aussi celle qui permet de conserver l’équivalent de vraies dents avec un plus grand confort et sur le long terme.

Si la note est salée sur le coup, les implants basaux sont en réalité moins onéreux sur le long terme puisqu’il n’y a aucun entretien et ne doivent pas être changés.

Dans notre clinique, il faut compter en 12 000 et 13 000 euros pour la reconstruction complète en implant basal.

Comment choisir le bon chirurgien en implant basal ?

Le choix du chirurgien en implant basal dépend de plusieurs facteurs, tels que le prix et l’expérience du docteur. Il est important de consulter un chirurgien-dentiste expérimenté dans la pose d’implants basaux.

En conclusion, les implants basaux sont une alternative intéressante aux implants dentaires traditionnels, en particulier pour les patients ayant une densité osseuse insuffisante ou un budget limité. Ils présentent de nombreux avantages, tels qu’une chirurgie moins invasive, une guérison plus rapide et un coût inférieur.

Si vous envisagez de vous faire poser des implants basaux, n’hésitez pas à nous contacter !

Quel remboursement pour le prix de l’implant basal

Pose d’implant non-remboursé car considéré comme « hors nomenclature ». Autrement dit, la sécurité sociale ne propose aucun remboursement pour un implant dentaire. Le tarif de ce soin dentaire peut donc s’avérer onéreux !

En effet, seule la couronne qui vient recouvrir l’implant dentaire est éligible à un remboursement de la part de l’Assurance maladie.

Pour en déterminer le montant, la Sécurité sociale définit une base de remboursement (le prix qu’elle accepte de rembourser à ses assurés en fonction de l’acte pratiqué) et un taux de remboursement. À ce jour, la base de remboursement pour une couronne dentaire est fixée à 107,50 €, avec un taux de remboursement de 70 %. Concrètement, cela signifie que l’Assurance maladie accepte de vous rembourser 70 % de 107,50 € (soit 75,25 €) sur le montant total de l’opération, et ce quel que soit le prix de vos implants dentaires ou de la procédure.

À noter également que pour percevoir le remboursement de la Sécurité sociale, le patient doit respecter plusieurs conditions, parmi lesquelles :

  • justifier la pose d’une couronne par l’état délabré de la dent ;
  • ne pas pratiquer cette opération sur une dent de lait.

La plupart des patients choisissent les soins à l’étranger comme en Bulgarie qui est réputé pour leurs cliniques dentaire à la pointe de la technologie. Pour aussi bénéficier de prix attractifs et d’un remboursement qui à un impact sur le prix total.