Implant basal France

La formation des implantologues en implant basal en France est en retard, cela prendra plusieurs décennies à combler ce manque de compétence.

Implant basal en France : En retard ?

Le système universitaire de formation d’implantologue est sous le feu des critiques pour ne pas avoir investi dans l’implantologie corticale et plus précisément l’implantologie basale.

implant-basal-france

En effet, des accusations vont même plus loin puisqu’ils auraient investi consciemment dans des systèmes moins performant. Sous la pression de grands groupes internationaux pour garder leur monopole et vendre uniquement leurs produits au détriment du patient.

Alors que les français sont reconnus dans des spécialités comme l’orthodontie. La chirurgie orale à pris un retard considérable du fait des grandes multinationales ne souhaitant pas perdre leur monopole. Grâce à des actions de lobbying sur les enseignants universitaires français.

Pourquoi peu d’implant basal en France ?

Le retard dans la formation

Le manque de compétence en implant basal parmi les implantologues français peut être attribué à plusieurs facteurs :

1. Accessibilité à la formation spécialisée : La formation en implant basal peut ne pas être aussi largement disponible que la formation sur les techniques conventionnelles d’implantologie dentaire, ce qui limite l’accès des implantologues à cette méthode novatrice.

2. Résistance au changement : Certains professionnels peuvent être réticents à adopter de nouvelles techniques, préférant se fier aux méthodes traditionnelles auxquelles ils sont habitués.

3. Investissement en temps et en ressources : La formation spécialisée en implant basal nécessite du temps et des ressources financières supplémentaires, ce qui peut décourager certains praticiens de s’engager dans cette voie.

Hors de France, l’implantologie basale BAX se généralise dans de nombreux pays (USA, Russie, Canada, Asie et Europe de l’Est). Elle à reçu l’autorisation de l’agence américaine de sécurité de la santé (connue pour être la plus stricte au monde). Malgré les nombreuses études qui dénotent un taux de réussite plus élevé, l’implantologie basale qu’on appelle aussi implant cortical ou implant stratégique n’est enseignée que dans quelques universités et facultés dentaires comme celle de Nice.

Certifications en implant basal en France

Il est nécessaire pour les chirurgiens-dentistes désirant pratiquer l’implantologie immédiate basale de revoir tous leurs acquis. Les règles imposées en implantologie dentaire traditionnelle ne sont pas transposables à l’implantologie basale.

implant basal france

Elles seront même pour certaines d’entre elles fortement contre-indiquées. La mise en charge immédiate en est un exemple frappant. Lorsqu’il sera nécessaire d’attendre 6 mois – 1 an l’ostéo-intégration des implants dentaires (traditionnels), les implants basaux seront eux mis en charge dans les 72 à 96 h qui suivent l’implantation.

Ceci permettant une répartition des forces de mastication. Pour permettre une réalisation en temps et en heure des prothèses, des moyens techniques sont nécessaires. Ces derniers sont malheureusement manquants en France puisque les cliniques dentaires basal se comptent sur les doigts d’une main.

En effet, la seconde problématique rencontrée par les dentistes français. Les moyens matériels avec le manque d’équipement dans leurs cabinets et cliniques qui sont du au pays avec les taxes, les couts salariaux ect.

Moyens humains et matériaux

Le protocole d’implantologie basale nécessite des moyens techniques et humains importants en comparaison à l’implantologie traditionnelle. En implantologie basale de dernière génération, la prothèse doit être fixée dans les 72 à 96 heures qui suivent la pose des implants dentaires.

Le laboratoire de prothèses dentaires est également spécifique avec des appareils spécialement conçus. La clinique doit disposer d’un système d’imagerie médicale et du matériel d’implantologie adapté. Compte tenu du fait que 90% des implantologues en France travaillent en cabinet la plupart ne disposent pas des infrastructures suffisantes. Les créations des mâchoires/prothèses doivent être envoyés dans un laboratoire spécialisé en France ou à l’étranger. Ce qui ne permet pas de respecter les délais de l’implantologie immédiate basale.

Qui sont les grands perdants ?

En conclusion, les perdants sont bien sûr les patients puisque les technologies modernes moins coûteuses que les implants traditionnels existent. Ils n’auront donc aucun autre choix que de payer des sommes pharaoniques en France pour se rendre chez un des 2 chirurgiens-dentistes habilité à l’implantologie basale BAx ou se rendre à l’étranger.

Consultez nos avis patients

trustpilot review

Ces patients ont choisi implantbasal.fr et Sourire Dentaire pour refaire leurs dents. Nous vous remercions encore pour votre confiance et vos témoignages.